Notre philosophie : une approche éducative

Nous basons notre accompagnement sur 3 notions : le respect de la dynamique développementale, pas de progression sans soutien familial, pas d'approche dogmatique.

La vocation du Sessad Autrepar est de mettre en œuvre toutes les techniques et approches déjà utilisées dans les pays anglo-saxons en fonction des moyens à sa disposition, dans le but de favoriser les acquisitions, un épanouissement global des jeunes accueillis et de les aider à devenir des adultes inscrits dans la société de la manière la plus autonome possible.

L'accompagnement éducatif et rééducatif de chaque enfant et adolescent découle d'un programme individualisé, lui-même élaboré sur la base d'une évaluation permettant de mettre en évidence les compétences à travailler et à renforcer.

Ce programme spécifie les objectifs et les moyens mis en œuvre pour les atteindre dans cinq grands domaines de développement :

  • Fonctionnement sensori-moteur et perceptif.
  • Langage et communication.
  • Autonomie.
  • Performances cognitives et apprentissages scolaires.
  • Habiletés sociales.

Les programmes individualisés sont réévalués deux fois pas an au cours d'une réunion de synthèse et d'une réunion bilan.

L'intervention au Sessad Autrepar s'appuie sur différentes modalités de prises en charge éducatives et rééducatives telles que le programme TEACCH (Treatment and Education of Autistic and other Communication disabled Children), l'A.B.A. (Applied Behavior Analysis ou Analyse appliquée du comportement), le PECS (Picture Exchange Communication System), le MAKATON ainsi que la thérapie d'intégration sensorielle.

Le programme TEACCH a été spécifiquement développé par SCHOPLER et son équipe pour les personnes atteintes d'autisme au milieu des années 60. C'est une approche cognitivo-comportementale, sans stimulation systématique, qui vise le développement de compétences utiles à une meilleure qualité de vie. Ce programme s'est appuyé sur les aptitudes visuelles et la tendance à la routine des personnes atteintes d'autisme pour développer une méthode d'enseignement structuré.

Cet enseignement structuré comporte 5 points :

  • Une organisation physique qui permet de faciliter la compréhension de l'environnement avec des zones spatiales dévolues à des activités spécifiques (apprentissages, jeux, travail autonome, repas, temps libre…) et clairement délimitées au moyen de matériel et de mobilier (paravents, tapis, étagères, couleurs au mur…).
  • Des emplois du temps visuels qui compensent les difficultés de compréhension des instructions verbales et de repérages dans le temps et qui sont adaptés au niveau de compréhension du jeune (mot écrit, pictogramme, image, photos, objet).
  • Un système individuel de travail qui permet de répondre à différentes questions (quoi et combien de temps ? Quand est-ce fini et que fais-je après ?).
  • Une organisation visuelle qui, en donnant des repères visuels permanents, rend l'environnement prévisible, compréhensible et rassurant.
  • Des routines qui permettent d'acquérir une habitude d'agir dans un contexte donné comme le fait d'appréhender systématiquement toutes les tâches de gauche à droite et de haut en bas qui est une habitude applicable à de multiples tâches comme ranger et laver la vaisselle, classer et trier, lire et écrire…

C'est sur le modèle TEACCH que l'espace des ateliers et des modalités globales de l'accompagnement proposé aux jeunes du Sessad ont été organisés.

L'A.B.A. est fondée sur les théories de l'apprentissage et n'est pas une approche spécifique de l'autisme. C'est une méthode comportementaliste qui part du principe que les enfants qui se développent de façon « normale » apprendront spontanément dans leur environnement (apprentissage du jeu, du langage, des relations sociales) ce qui n'est pas le cas des enfants avec autisme qui ont besoin d'un cadre particulièrement structuré pour développer ces mêmes compétences.

L'A.B.A. comporte donc un programme de techniques de modification du comportement et de développement de compétences. Celui-ci se compose essentiellement de deux types d'enseignements :

1

L'enseignement « structuré »

Assis au bureau comme un apprentissage scolaire classique. L'apprentissage est décomposé initialement en séances, répétées en successions rapides (Essais Distincts Multiples) jusqu'à ce que l'enfant réussisse à répondre correctement sans guidance ou aide particulière. Toute réponse ou ébauche de réponse correcte est renforcée positivement c'est-à-dire suivie immédiatement par quelque chose de plaisant pour l'enfant (jouet, bravo,…) et toute autre chose est ignorée ou corrigée de façon neutre.

2

L'enseignement « incidental »

Qui s'applique partout (à l'école, à la maison, à l'extérieur…) et à tout moment possible. Il s'agit de guider l'enfant lors d'activités de jeux, de loisirs afin de l'aider à jouer, à expérimenter et à découvrir son environnement ou lors de moments propices à l'apprentissage de l'autonomie personnelle comme les repas, la toilette, la propreté… Là encore, toute action ou ébauche d'action adaptée est encouragée et renforcée par quelque chose qui plait et motive l'enfant.

On passe idéalement de la situation d'apprentissage « un pour un » (un adulte pour un enfant), à la situation de petits groupes puis à la situation en groupe plus large.

L'environnement doit être structuré dans un premier temps sans trop de stimulations parasites. Puis, les acquisitions émergentes sont répétées et renforcées dans des situations moins structurées et plus naturelles.

Cette approche nécessite un éducateur pour un enfant et est adaptée au Sessad lors des accompagnements individuels au domicile ou à l'école et en atelier au moment des situations d'apprentissage. Les modalités d'intervention et d'évaluation sont définies au préalable sous forme de procédures intégrées au programme individuel des jeunes.

Le PECS et le MAKATON sont des méthodes d'enseignement qui permettent de développer un moyen de communication alternatif pour les jeunes non verbaux ou augmentatif lorsqu'ils ont accès à une certaine forme de langage mais de manière insuffisante.

Le PECS est une technique comportementaliste et comporte 6 étapes à enseigner : l'échange physique, la spontanéité, la discrimination, construire une phrase, répondre à une question, faire un commentaire. Il est d'abord nécessaire d'identifier des renforçateurs significatifs (nourriture, activités ou objets) pour motiver l'enfant à communiquer. Chaque étape est enseignée de manière très structurée et rigoureuse.

L'intérêt de cette approche pour les jeunes du Sessad, est qu'elle permet de développer non seulement un moyen de communication alternatif mais aussi les prises d'initiatives communicationnelles.

Le MAKATON est une approche plurimodale dans le sens où elle enseigne aux jeunes un code langagier visuel associant pictogrammes et signes issus de la LSF. Elle est particulièrement adaptée pour certains jeunes qui n'ont pas de difficultés pour imiter ou reproduire des gestes et qui ne présentent pas d'échopraxies (tendance à répéter les gestes de son interlocuteur sans y associer de sens).

La thérapie d'intégration sensorielle a été développée dans les années 60-70 par AYRES, ergothérapeute ayant une formation postdoctorale en psychologie et neurosciences.

La théorie postule qu'un traitement efficace de l'information sensorielle est à la base d'un comportement adapté au contexte environnemental. Son utilisation a pour but d'améliorer les habiletés à intégrer l'information sensorielle, afin d'accroître l'autonomie et la participation sociale dans les activités de la vie quotidienne (incluant chez les enfants le jeu et les habiletés scolaires).

Dans le cadre de l'intervention au Sessad, notre préoccupation porte essentiellement sur la stabilisation du comportement. En effet, une hyper ou hyporéactivité ou encore une recherche permanente de stimulations peuvent générer des problèmes de comportement et entraver les apprentissages. La thérapie d'intégration sensorielle prend en considération les particularités du vécu sensoriel des jeunes atteints d'un TED et propose des activités de stimulations structurantes répondant à leurs besoins.

Dans le cadre du Sessad, ces activités (saut sur le trampoline ou ballon de gym pour répondre au besoin de mouvement et diminuer l'hyperactivité, sac à dos lesté pour augmenter le ressenti corporel et diminuer l'anxiété lors des déplacements extérieurs…) sont réfléchies en équipe, structurées dans le temps et intégrées dans le programme individualisé des enfants et adolescents.

L'approche psycho-éducative du Sessad Autrepar se veut donc souple, dynamique et créative, à l'image du développement et de la trajectoire de vie d'individus épanouis.

Actualités
Lundi 08 juillet 2013
Les Olympiades du Sessad 2013

Le Lundi 8 juillet 2013,le Sessad Autisme Relais Parents organise pour tous les enfants du Sessad une journée d'activités sportives et ludiques avec de nombreuses épreuves adaptées…

À venir…
Formation

L'établissement, depuis plusieurs mois est en contact permanent avec le Rectorat de Paris pour mettre en place une collaboration sur la scolarité des enfants…

Vous souhaitez nous aider ?

Il existe plusieurs manières :

  • Adhérer à notre association
  • Faire un don
  • Postuler en tant que bénévole
  • Devenir partenaire
  • Pairainer notre association
Nous contacter
SESSAD AUTISME RELAIS PARENTS
97, rue Pelleport 75020 Paris
01 43 61 48 43
01 43 61 48 13
Plaquette de présentation
Afin de nous découvrir télécharger notre plaquette de présentation :